Près de 400 amendes ont été dressées pour des véhicules trop polluants

En 2018, 393 amendes ont été infligées à des conducteurs qui ont roulé avec une voiture trop polluante dans la zone de basses émissions (LEZ) en vigueur à Bruxelles, a indiqué Bruxelles Environnement à Belga, confirmant une information du journal De Standaard. Seules 10% des amendes ont déjà été payées.

Après une période transitoire et l’envoi de courriers d’avertissement, des amendes sont imposées depuis le 1er septembre aux conducteurs dont le véhicule n’est plus aux normes et qui pénètrent dans la zone LEZ. Bruxelles Environnement ne dispose de décomptes que depuis le mois de juillet 2018. Entre le 1er juillet et le 31 octobre, le nombre moyen d’infractions par jour est ainsi passé de 240 à 40, soit une diminution de 85% en quatre mois. Fin décembre, quelque 20 infractions par jour étaient encore dénombrées.

“Après avoir obtenu leur première amende, les conducteurs ont trois mois pour trouver une alternative. S’ils roulent toujours dans la zone LEZ durant ces trois mois, ils ne seront plus verbalisés, mais seront toujours repris dans les statistiques. Ainsi, fin octobre, on dénombrait chaque jour en moyenne dix conducteurs non contrôlés précédemment en infraction”, explique Mara Cavelier de Bruxelles Environnement. Les propriétaires de voitures trop polluantes peuvent cependant acheter un laissez-passer d’une journée leur permettant d’entrer dans la zone.

En 2018, 114 cartes journalières ont donc été achetées. En outre, 966 dérogations ont été approuvées pour des véhicules tels que les ancêtres munis d’une plaque d’immatriculation O, les véhicules électriques et à hydrogène et certains camions.

Belga/crédit:BX1 

Partager l'article

08 janvier 2019 - 10h25