Près de 1.200 Bruxellois ont échangé leur voiture contre la prime Bruxell’Air en 2019

Après deux ans et peu de demandes, les primes de Bruxell’Air sont progressivement en hausse. En 2019, 1.124 Bruxellois ont renoncé à leur voiture en échange d’un budget de mobilité de la Région. C’est un tiers de plus qu’en 2018.

Les chiffres vont jusqu’à la fin novembre et ne reflètent donc pas encore pleinement l’année 2019. Mais Bruxelles Environnement s’attend à un total de plus de 1.200 dossiers acceptés, indique Sarah Hollander du département Mobilité durable à nos confrères de Bruzz. “Avec environ 102 dossiers par mois, nous voyons plus de demandes que l’année dernière.”

Au total, 1.177 demandes ont été présentées pour une telle prime, dont la grande majorité a été acceptée.

Quelle est cette prime?

L’objectif de cette prime est d’encourager les automobilistes bruxellois à renoncer à leur voiture au profit de moyens de déplacements plus respectueux de l’environnement comme les transports publics, le vélo, la marche ou le carsharing.

Toute personne domiciliée en région de Bruxelles-Capitale qui radie sa plaque d’immatriculation et le cas échéant, procède à la destruction de son véhicule pourra bénéficier, sous certaines conditions, d’une prime Bruxell’Air.

C.Bk. / Image: Belga

Partager l'article

31 décembre 2019 - 07h57