Les premiers bars rayés de la ferme aquaponique Bigh sont arrivés à maturité

Ces poissons bruxellois sont en vente dans une chaîne de supermarchés en Région bruxelloise. Comptez entre 22 et 24 euros le kilo.

Après huit mois d’élevage, les premiers bars rayés de la ferme aquaponique Bigh sont arrivés à maturité. Cultivés sur les toits des abattoirs d’Anderlecht dans le cadre d’un dispositif aquaponique, il s’agit d’un poisson d’eau douce cousin du bar européen. Par leur activité biologique, ils génèrent une eau très riche qui est ensuite redistribuée à des légumes et des herbes aromatiques. De leur côté, les plantes ont un rôle de filtrage d’eau avant qu’elle ne soit redistribuée aux poissons.

Dans cette production aquaponique, quatre variétés de tomates sont cultivées ainsi que des herbes aromatiques. “L’objectif est de réimplanter la production alimentaire en ville“, explique Mathias De Vos, bio-ingénieur chez Bigh. “Nous voulons aussi une production saine, locale et de circuit court.”

Ce dispositif de production implique donc un élevage sans antibiotique, avec une nourriture sans OGM.

Depuis mai, les herbes aromatiques sont commercialisées. Les bars rayés sont quant à eux en vente dans une chaîne de supermarché en Région bruxelloise. Comptez entre 22 et 24 euros le kilo pour ce poisson bruxellois. “Nous avons aussi des demandes chez des grossistes et chez des chefs cuisiniers“, conclut Mathias De Vos.

https://www.facebook.com/BX1officiel/videos/196474241283394

T.D.

Partager l'article

29 novembre 2018 - 16h00