Premier Salon bruxellois des Métiers de la Sécurité, de la Prévention et du Secours

Brusafe, l’École des Métiers de la Sécurité, de la Prévention et du Secours, créée par la Région de Bruxelles-Capitale, a organisé son premier salon samedi au Palais 10 du Heysel. Les visiteurs ont eu l’opportunité de rencontrer tous les acteurs des métiers liés à la protection et aux secours des personnes, que ce soit les instituts de formation et les organismes aidant les candidats potentiels à atteindre le niveau souhaité, ou certains employeurs.

Dès leur entrée au salon, les visiteurs ont eu immédiatement l’occasion de se familiariser avec les métiers de la chaine de sécurité, prévention et secours à travers sept capsules vidéo. Ils ont eu également la possibilité d’assister à des conférences sur les processus de recrutement au sein de la police et des pompiers, ainsi que sur les métiers communaux et régionaux de la prévention et de la sécurité. Les exposants étaient répartis par zones de couleur, les polices en bleu, les secours en rouge, la prévention en vert et les aides à l’emploi/préformation et à la formation en orange.

L’objectif de ce salon est de faire connaître au grand public les multiples métiers liés à la sécurité, à la prévention et au secours, mais aussi les opportunités de carrières liées à ceux-ci. C’est la première fois que ce type de salon regroupant tous les acteurs a lieu dans notre Région et je m’en réjouis“, a déclaré Rudi Vervoort (PS), ministre-président de la Région bruxelloise. “Son enjeu est de clairement donner envie à un public très large, diplômé ou non diplômé, de se lancer dans ces métiers. Nous comptons promouvoir le recrutement d’effectifs de proximité connaissant déjà le terrain où ils opéreront“, a-t-il conclu.

Un secteur qui recrute

Entre 350 et 400 postes seront en effet à pourvoir en 2019 dans ces différentes filières, dont 150 dans les forces de police, 150 en tant que pompiers ou dans l’administratif au SIAMU (Service d’incendie et d’aide médicale urgente) et 50 à 80 dans la prévention et la sécurité au sein des communes et de la Région bruxelloise.

Le salon est également l’occasion de mettre un coup de projecteur sur des métiers moins connus du grand public. Une enquête d’image et de perception des différentes professions de la sécurité, de la prévention et du secours que Brusafe a fait réaliser en septembre dernier, indique que les citoyens connaissent le mieux celles auxquelles ils sont les plus fréquemment confrontés. Près de trois quarts des sondés savent exactement en quoi consistent les métiers de sapeur-pompier (72%), policier (72%) et secouriste-ambulancier (68%). Les métiers de gardiens de la paix, d’agents constatateurs, de gardiens de parc ou de médiateurs qui assurent un suivi individuel de jeunes en décrochage scolaire, sont en revanche nettement moins connus des citoyens.

Avec Belga/ Illustration BX1

Reportage de Jean-Michel Herbint et Camille Dequeker.

Partager l'article

17 novembre 2018 - 14h42