Découvrez   

Précarité énergétique : la Région bruxelloise prolonge la période hivernale jusqu’en 2021

Le gouvernement bruxellois a donné jeudi son feu vert à une prolongation de la période hivernale 2019-2020 jusqu’au 31 mars 2021, sans passer par la case ‘été’ sur le plan énergétique.

Cette mesure est destinée à protéger jusqu’à la fin de l’hiver prochain le public touché par la crise liée au coronavirus contre les fermetures de gaz et d’électricité.

Concrètement, cela signifie que les coupures d’énergie resteront interdites durant toute l’année 2020 et que comme la période hivernale suivante aura été entamée, celles-ci le resteront jusqu’au 31 mars de l’an prochain. Les clients concernés par des coupures sont renvoyés automatiquement chez Sibelga qui est le fournisseur de dernier ressort. Cette mesure s’inscrit dans le contexte de l’extension à de nouveaux bénéficiaires du statut de client protégé dans le domaine de la distribution du gaz et de l’électricité décidée à la fin du mois dernier par le gouvernement régional.

Selon le ministre de l’Energie Alain Maron (Ecolo), le nouvel arrêté de pouvoirs spéciaux, adopté dans ce sens sur proposition du régulateur public Brugel, est passé en seconde lecture jeudi. Pourront également bénéficier de ce statut les Bruxellois qui ont reçu une mise en demeure de leur fournisseur d’énergie et qui bénéficient ou ont bénéficié du chômage temporaire pendant minimum 14 jours entre le 1er février 2020 et le 31 décembre 2020.

Le statut est aussi accessible aux indépendants qui bénéficient ou ont bénéficié du droit passerelle. Il leur permettra de bénéficier du tarif social pendant un an à partir de la date d’octroi et ainsi éviter temporairement la procédure de recouvrement de leur fournisseur commercial. Il les protège également de la coupure.

Accompagnement des clients hivernaux

Autre décision prise jeudi dans ce domaine, selon le cabinet du ministre de l’Energie Alain Maron : la mise en place d’un groupe de travail piloté par Bruxelles Environnement avec les différents acteurs concernés (Sibelga, Brugel, CPAS, InforGaz Elec, CASE) pour assurer un accompagnement des “clients hivernaux“. Objectif : les aider à régler leurs dettes pendant cette période afin d’éviter qu’ils ne soient privés d’énergie à la sortie de la période hivernale prolongée.

Dans ce contexte, on rappellera enfin que le gouvernement bruxellois a libéré un montant de 30 millions d’euros pour soutenir les CPAS. Ce montant sera en partie consacré précisément à la lutte contre la précarité énergétique. Les CPAS pourront ainsi aider les publics vulnérables dans le règlement de leurs dettes notamment énergétique (plan de paiement, apurement, etc.)

Belga (Photo : Belga)

Partager l'article

18 juin 2020 - 19h03
Modifié le 18 juin 2020 - 19h03