Pollution atmosphérique: des élèves et parents forment une étoile de l’air à Etterbeek

Environ 300 enfants et parents, selon les organisateurs, se sont rassemblés jeudi matin à 07H45, place du Roi vainqueur à Etterbeek, pour demander un air plus propre.

Les participants étaient surtout habillés en blanc ou bleu ciel pour imager un air pur. Un petit-déjeuner en chansons a été improvisé sur la place publique. Des élus de la commune étaient présents, à commencer par le bourgmestre Vincent De Wolf. Plusieurs discours ont été prononcés.

À l’approche des élections, les parents demandent de sensibiliser aux modes de transport plus respectueux de l’environnement, de déployer des zones 30 km/heure aux abords des écoles et des rues scolaires où la circulation est interdite au début et à la fin des cours ainsi que d’allouer davantage de moyens aux brigades cyclistes pour lutter contre les excès de vitesse, les véhicules garés sur les pistes cyclables ou encore les moteurs allumés à l’arrêt.

“On veut plus d’air pur et plus de sécurité routière pour les enfants qui vont à l’école”, défend Bas de Geus, un des participants à l’action. Des parents seront prochainement reçus à la commune pour voir les changements qui peuvent être mis en œuvre.

Le collectif souligne que la pollution de l’air est responsable de 12.000 décès prématurés par an en Belgique. Selon une récente étude publiée dans le magazine scientifique The Lancet, un cas d’asthme infantile sur quatre serait dû à la circulation automobile, la Belgique se classant dans le top 10 des pays les plus touchés par ce phénomène.

Des élèves de 8 écoles des environs, issues des différents réseaux de l’enseignement francophone comme néerlandohone, étaient mobilisés, à savoir GO! Bassischool Atheneum Etterbeek (KAE), le collège Saint-Michel, le Paradis des Enfants, la Farandole, la Lutgardisschool, l’institut Sainte-Anne et Claire Joie. Ils se sont séparés à pied vers 08H10 en prenant des routes différentes pour se rendre à l’école, formant ainsi une “étoile de l’air” vue du ciel.

Cette action apolitique a été organisée par des parents inquiets en s’inspirant de l’initiative citoyenne “Filter Café Filtré” par laquelle des parents et des élèves bloquent des rues d’écoles depuis un an les vendredis matin avant le début des cours pour dénoncer la pollution de l’air aux abords des établissements scolaires.

Belga

 

Partager l'article

17 mai 2019 - 14h02