Plus de 700 incidents déjà enregistrés dans les tunnels bruxellois au premier semestre 2018

Selon Bruxelles-Mobilité, 714 incidents ont été enregistrés dans l’ensemble des tunnels bruxellois lors du premier semestre 2018, majoritairement en raison de pannes de voitures, rapporte La Dernière Heure ce jeudi.

Les chiffres de Bruxelles-Mobilité montrent que les incidents survenus dans les tunnels de la Région bruxelloise sont de plus en plus nombreux. En 2015, 1 098 incidents ont été enregistrés, dont 221 ont entraîné la fermeture d’un ou plusieurs tunnels. En 2016, le nombre d’incidents est passé à 1 170 dont 209 ont entraîné une fermeture. Et en 2017, 1 315 incidents sont survenus dont 240 ont entraîné une ou plusieurs fermetures. Durant le premier semestre de 2018, 714 incidents ont déjà été enregistrés, entraînant 153 fermetures de tunnels. La plupart du temps, ces incidents sont dus à des pannes de voitures (405) ou des accidents (190).

Selon la porte-parole de Bruxelles-Mobilité Camille Thiry, interrogée par la DH, cette augmentation s’explique en partie par les moyens de détecter ces incidents automatiquement qui ont été mis en place depuis 2015. “On parle ici de la généralisation de l’installation des caméras DAI (détection automatique d’incidents) dans quasiment tous les tunnels, ainsi que l’installation des portiques de détection de véhicules hors gabarit au tunnel Léopold II”, rapporte-t-elle.

Toujours selon Bruxelles-Mobilité, 61 accidents ont été enregistrés en 2017 dans le tunnel Léopold II, contre 58 en 2016 et 51 en 2015. Et durant le premier semestre 2018, 31 accidents sont déjà survenus dans le plus long tunnel routier de Belgique, alors que les travaux de nuit avaient déjà commencé en mai dernier.

Gr.I.Photo : illustration Belga

Partager l'article

19 juillet 2018 - 08h30