Le Plan hiver est activé en Région bruxelloise : le Samusocial et les chauffoirs ouvrent leurs portes

Le Plan hiver régional bruxellois pour les personnes sans-abri a été lancé ce jeudi et sera actif jusque fin avril, au moins. D’autres initiatives communales sont également lancées pour assurer une aide aux personnes les plus précarisées durant l’hiver.

Si le mercure est grimpé jusque 16 degrés ce jeudi à Uccle, l’hiver est bien à nos portes. Ce 15 novembre est également la date de lancement du Plan hiver régional bruxellois pour les personnes sans-abri. Sur le plan régional, ce plan est mis sur pied à l’initiative des ministres de la Commission communautaire commune, Céline Fremault (cdH) et Pascal Smet (sp.a), et mandate ainsi le Samusocial pour ouvrir 800 places supplémentaires dans trois centres d’accueil, en plus des 378 places déjà ouvertes toute l’année dans quatre centres.

Jusqu’à 1.450 personnes hébergées chaque soir

Les 800 places supplémentaires s’ouvriront ainsi graduellement dans trois centres d’accueil : 300 places pour les personnes les plus vulnérables dans le bâtiment mis à disposition par la Région sur le boulevard Poincaré (en plus de 110 places déjà ouvertes dans ce bâtiment) ; 200 places pour l’accueil des familles dans un bâtiment du CPAS de la Ville de Bruxelles à la rue Royale ; et jusqu’à 300 places pour hommes seuls dans un troisième bâtiment. Les 378 places ouvertes toute l’année sont, elles, dispatchées entre quatre centres : rue du Petit Rempart à Bruxelles, boulevard Poincaré à Bruxelles, le centre pour familles de Woluwe-Saint-Lambert et MediHalte.

À terme, les centres gérés par le Samusocial disposeront d’une capacité d’accueil totale de 1.200 places, en plus des 250 places fédérales qui vont être ouvertes par la Croix-Rouge. Ce sont donc jusqu’à 1.450 personnes qui pourront être hébergées chaque soir en Région bruxelloise.

Une centaine de travailleurs sont ainsi mobilisés durant ce Plan hiver : assistants sociaux, éducateurs, travailleurs sociaux, infirmiers, aides-soignants, veilleurs de nuit, accueillants, aides-cuisine,… Leur objectif est d’héberger les personnes accueillies mais également de les soigner et de leur proposer un accompagnement psychosocial en vue de les orienter vers des solutions adaptées et, si possible, durables.

Repas, sanitaires et vêtements

Dans le cadre de ce plan, chaque personne hébergée dans les centres bénéficiera de l’offre de services du Samusocial, soit, en plus de l’hébergement: un repas chaud le soir et un petit-déjeuner le matin; l’accès aux sanitaires (douches, WC); une permanence sociale; une permanence médicale et paramédicale; et un service vestiaire géré par l’asbl Solidarité Grands Froids, offrant des vêtements de rechange.

Ce Plan hiver est également l’occasion de mettre en commun le travail sur le terrain de plusieurs acteurs impliqués dans l’aide aux personnes sans-abri : le dispositif 86.400, Médecins du Monde, les restaurants sociaux, les maisons d’accueil, les communes, les hôpitaux, les maisons médicales, Solidarité Grands Froids et l’ensemble des associations actives dans l’aide aux personnes sans-abri.

Outre ces différents centres, un centre de 40 places sera ouvert dans la rue Borrens à Ixelles, uniquement lorsque les températures s’annoncent négatives. Et les sans-abri avec leur chien pourront accéder à des logements en préfabriqués installés dans la cour du foyer Georges Motte à Bruxelles. 25 places seront disponibles dans ces préfabriqués. Enfin, le site de la Porte d’Ulysse, géré par la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés et uniquement consacré à l’accueil des migrants, propose jusqu’à 350 places disponibles jusqu’au 30 juin 2019 au moins.

Découvrez notre dossier complet sur l’accueil des réfugiés en Région bruxelloise.

Un Plan hiver à la Croix-Rouge également

La Croix-Rouge, pour sa part, a lancé son Plan hiver depuis le 1er novembre dernier. Le Chauffoir de Schaerbeek propose ainsi des petit-déjeuners et des soupes du lundi au vendredi de 8h30 à 16h00 et le week-end de 8h30 à 13h30. Un accueil est organisé pour huit personnes jusqu’au 31 mars 2019 dans un bâtiment de la rue général Tombeur à Etterbeek. Et un accueil pour 30 personnes est prévu les mardis et jeudis à 8h30 et 18h00 à la rue de la Digue, à Ixelles.

En soirée, l’asbl Pierre d’Angle, situé près de la gare du Midi, ouvre toute la semaine pour 48 personnes. Et trois soirs par semaine, les volontaires de la Croix-Rouge passent entre 20h00 et 22h30 pour proposer des séances d’informations et d’écoutes ainsi que des séances de soins. Enfin, un bar à soupe est organisé au centre de la Croix-Rouge de Woluwe-Saint-Pierre, tous les dimanches de 14h00 à 17h00.

Gr.I. avec Belga – Photo : archive Belga/Bruno Fahy

  • Duplex de Philippe Jacquemotte 

Partager l'article

15 novembre 2018 - 18h10