Le personnel du CPAS de Molenbeek continue leur grève

Le personnel de l’antenne sociale du CPAS de Molenbeek, rue des Ateliers, est toujours en grève depuis lundi. Les autorités ont proposé des solutions alternatives sur le court et moyen terme. Pour les syndicats, “la partie est loin d’être gagnée“, expriment-ils dans un communiqué. 

Depuis lundi, les employés ont cessé de travailler. Ils dénoncent des problèmes de sécurité et souhaitent déménager au plus vite. Entre temps, les autorités du CPAS ont proposé des mesures. Pendant un mois, les seraient répartis sur deux différents sites, écrivent les syndicats. Dans un deuxième temps, les autorités rechercheraient de “nouveaux baux ou acquisition de bâtiment en attendant d’intégrer le nouveau bâtiment“.

Face à ses propositions, les syndicats a demandé un suivi et une visite des lieux de travail avec le Service Interne de Prévention et de Protection du travail. “Nous allons rester vigilants et continuer la pression afin que tous les travailleurs sociaux soient réinstallés convenablement dans de bonnes conditions de sécurité, de bien-être et de respect”, ajoute-t-ils.

“Les personnes ne peuvent pas travailler dans un bâtiment peu sûr, mais l’employeur ne veut pas payer de chômage technique aux travailleurs sociaux. Le CPAS doit assumer ses responsabilités et fournir un autre emploi ou le chômage technique. Nous ne pouvons pas annuler la grève tant que cela n’est pas arrivé“, explique à nos confrères de Bruzz Yves Lodonou, délégué permanent local.

Ce mouvement fait suite à un incendie survenu le lundi 28 janvier qui a été rapidement maîtrisé. Cela fait 10 ans que le personnel demande des rénovations et des mesures de sécurité. Mais le nouveau bâtiment prévu ne sera pas accessible avant 6 mois.

Ce vendredi soir a lieu la réception de fin d’année du centre d’aide sociale.

La rédaction 

► Revoir :  Une centaine d’employés du CPAS de Molenbeek toujours en grève

 

Partager l'article

08 février 2019 - 11h12