Un parcours sur les droits humains aux Musées royaux des Beaux-Arts à Bruxelles

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB) et les sections belges d’Amnesty International ont présenté mardi un parcours dédié aux droits humains dans les collections muséales, réalisé en marge des 70 ans de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.

Le parcours propose de découvrir des grands thèmes liés aux droits humains à travers une sélection d’œuvres, comme “La justice de l’empereur Otton” de Dirk Bouts ou encore “Les migrants” d’Eugène Laermans.

Il se présente sous la forme de capsules vidéos qui font dialoguer entre eux des experts des domaines de l’art et des droits humains. Au nombre d’une dizaine, ces capsules seront dévoilées progressivement, à raison d’une par mois, via des QR codes apposés sur les légendes des œuvres.

Chaque thème se réfère à un ou plusieurs articles de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1948 qu’il nous a paru crucial de pouvoir valoriser en cette année d’anniversaire“, explique le directeur général des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Michel Draguet.

Parmi les experts invités, Françoise Tulkens, ancienne juge à la Cour européenne des droits de l’homme, et Anthony Spiegeler, historien de l’art, parlent par exemple de la justice.

Pour le directeur de la section belge francophone d’Amnesty International, Philippe Hensmans, ce parcours est une opportunité “de conscientiser un public vaste et varié aux problématiques liées aux droits humains, de l’ouvrir aux différentes dimensions de l’art, au monde et à la société, de mettre en perspective histoire de l’art et droits humains et d’inciter à la réflexion“. En septembre 2019, le parcours complet fera l’objet de visites guidées destinées à divers publics, dont les groupes scolaires.

Belga

Partager l'article

18 décembre 2018 - 14h44