Le parc industriel bruxellois confronté à la pression immobilière, un défi du développement urbain

Le parc industriel bruxellois et les zones d’entreposage urbain sont essentiels dans la capitale. Une ville a besoin d’être approvisionnée en marchandises. Avec le développement de l’e-commerce par exemple, les particuliers souhaitent être livrés le plus rapidement possible. Mais paradoxalement, personne ne souhaite habiter en ville à côté d’un entrepôt. Un véritable défi urbain au 21e siècle. 

La pression immobilière pose une concurrence croissante sur le parc industriel. “Il y a aussi beaucoup d’écoles qui ont été construites sur des lieux d’activités productives“, constate Sophie Coekelberghs de Perspective.brussels. “Le rapport de force va actuellement en faveur du logement“.

La plupart des entrepots logistiques ont été obligés de quitter la capitale“, constate Christophe De Voghel, expert à Bruxelles Mobilité. “Les logisticiens avaient besoin de plus en plus de grands espaces mais on se rend compte aujourd’hui qu’avec la congestion croissante et la tarification routière, ils ont tendance à vouloir revenir à Bruxelles. C’est encore plus frappant avec l’e-commerce. Chaque habitation devient un lieu de destination.” “Aujourd’hui, des zones industrielles telle que les abords du canal deviennent des zones résidentielles. On risque de tuer des équipements de la ville.“, ajoute-t-il.

Dans le futur, serait-il possible d’utiliser des parkings sous-terrain pour stocker des marchandises? “A Bruxelles, certains exploitants n’y sont pas opposés, il faut voir comment travailler avec eux“.

■ Retrouvez M le mag de la rédac’ du mardi au vendredi à 18h25 sur BX1. 

T.D.

Partager l'article

16 mai 2018 - 19h29