Le Pacte mondial pour les migrations ratifié à une très forte majorité, dont la Belgique, à l’ONU

L’Assemblée générale de l’ONU a ratifié mercredi à une très forte majorité le Pacte mondial pour les migrations, destiné à renforcer la coopération internationale pour une “migration sûre, ordonnée et régulière” et qui avait été entériné au Maroc début décembre par 165 membres des Nations unies.

Lors d’un scrutin, 152 pays, dont la Belgique, ont voté en faveur du Pacte, 12 se sont abstenus et 5 ont voté contre, dont les États-Unis et la Hongrie.

L’ordre de voter “oui” avait déjà été donné en septembre par le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR). La N-VA n’y avait pas formulé d’objection à l’époque. La Belgique a toutefois associé à son aval une déclaration interprétative, comme les Pays-Bas et le Danemark le prévoient par ailleurs.

Non contraignant, le “Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières” recense des principes – défense des droits de l’Homme, des enfants, reconnaissance de la souveraineté nationale – et liste différentes options de coopération – échanges d’information et d’expertises, intégration des migrants etc. Il prône l’interdiction des détentions arbitraires, n’autorisant les arrestations qu’en dernier recours.

Lire aussi : Theo Francken affirme que “Charles Michel avait accepté l’abstention sur le pacte des migrations”, le MR dément

Avec Belga – Photo : Belga/Benoît Doppagne

Partager l'article

19 décembre 2018 - 17h57