Objectif Plumes, un site web pour les lecteurs et professionnels du livre belge francophone

Sorte de “wikipédia du livre”, le site objectifplumes.be sera mis en ligne le 4 mars à l’occasion de la Foire du livre.

Informer sur la créativité foisonnante de la littérature belge francophone et donner un coup de projecteur sur les différents acteurs de la chaîne du livre? C’est l’ambition du portail littéraire Objectif Plumes, présenté ce lundi à Bruxelles par la ministre de la Culture et des Médias en Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard. Avec ses 5.000 auteurs belges francophones et plus de 37.000 oeuvres recensées, un agenda des événements littéraires et des dossiers pédagogiques, le site entend offrir idées de lectures au grand public et contenus didactiques aux enseignants, tout en impliquant libraires, éditeurs, biblitothécaire et les auteurs eux-mêmes.

Objectif, au singulier, Plumes au pluriel. Le nom souligne la vocation du portail, porte d’entrée centralisée sur la diversité des genres et des auteurs de la littérature belge francophone, tout en s’accordant un petit clin d’oeil à Hergé et Henri Michaux au passage. Avec plus de 153 millions de chiffre d’affaires en 2018, dont 64% à l’exportation, “le secteur du livre belge francophone constitue un pôle économique important, ce qui ne l’empêche pas d’être fragile“, souligne la ministre, qui voit dans le déficit de visibilité auprès du public belge l’un des facteurs de cette précarité.

Créer des ponts

Faire entrer dans la lumière le livre “bien de chez nous” de langue française, mais aussi wallonne, picarde ou encore bruxelloise, c’est la mission du site objectifplumes.be, qui sera mis en ligne le 4 mars à l’occasion de la Foire du livre. Comment? En promouvant les activités des professionnels du livre, en créant des ponts entre les sites web des 14 partenaires – pour l’instant – (comme Culture.be, la plateforme de critique Karoo ou encore la Maison de la Poésie à Namur) afin d’accroître leur fréquentation ou encore en permettant aux lecteurs curieux de consulter, emprunter ou acheter des livres. Concrètement, le portail permet de rechercher un auteur ou une oeuvre, chacun associé à une notice renseignant notamment une présentation de l’écrivain, sa photo, son actualité, une critique du récit, parfois des extraits… Le tout parsemé ici et là de contenus vidéos ou audio. Un bouton “inviter l’auteur(e) en classe” propose en outre aux enseignants d’organiser une rencontre avec leurs élèves. Quant aux utilisateurs qui se créent un compte, ils pourront poster des commentaires ou s’abonner à des newsletters. Les professionnels ont, eux, la possibilité d’ajouter des événements (dédicaces, rencontres littéraires, …) à l’agenda du portail. Sorte de “wikipédia du livre”, “on peut très vite s’y perdre en cliquant d’un renvoi à un autre“, conclut avec enthousiasme Camille Walter, bibliothécaire et “bookstagrameuse”.

Belga – photo: Belga/Jasper Jacobs 

Partager l'article

18 février 2020 - 10h04