Découvrez   

Nuisances : il faut un timing serré dans ce dossier, selon Brussels Airport

Brussels Airport se dit tout à fait disposé à s’asseoir autour de la table dans le dossier des nuisances sonores autour de l’aéroport, réagissant à la volonté du ministre fédéral de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) de créer une plateforme de discussion, d’information et d’échange sur le sujet. Le dialogue est important mais il faut un timing serré et il nous faut une loi sur les routes aériennes, a ainsi insisté son patron Arnaud Feist, en marge d’une visite du travail du Premier ministre Alexander De Croo à Zaventem.

La plateforme de discussion, d’information et d’échange formulera des propositions visant à résoudre la problématique des nuisances sonores autour de l’aéroport de Bruxelles-National, est-il indiqué dans la note d’orientation politique qu’a présentée mardi Georges Gilkinet à la Chambre.

Le ministre appelle à un débat “serein“, espérant que chacun y contribuera “au lieu de renvoyer les problèmes chez son voisin“.

La plateforme rassemblera l’ensemble des parties prenantes : fédéral, Régions, représentants du secteur, riverains, etc. Les conclusions de ses travaux doivent permettre de premières améliorations à court terme, ainsi que d’autres à moyen et long terme “afin d’atteindre, enfin, la stabilité requise et demandée“.

La dialogue est important et nous sommes tout à fait disposés à nous asseoir autour de la table pour trouver une solution. Mais il faut faire cela dans un timing serré et une loi sur les routes aériennes (“vliegwet”) est absolument nécessaire pour avoir de la clarté“, demande le patron de Brussels Airport.

Arnaud Feist espère que des décisions pourront intervenir avant que la fin de la législature ne se rapproche et que le dossier risque à nouveau de se bloquer. “Il en va de l’intérêt de tout le monde“, conclut-il.

Belga

Partager l'article

24 novembre 2020 - 16h38
Modifié le 24 novembre 2020 - 16h38