Nouvel avis favorable sous conditions pour une IPPJ à Forest

Le projet d’établir une Institution Publique de Protection de la Jeunesse (IPPJ) dans l’ancien internat de l’athénée royal Victor Horta à Forest a reçu mardi un avis favorable sous conditions de la commission de concertation, selon une information du média Bruzz, confirmée jeudi par le bourgmestre de la commune Stéphane Roberti. Le collège avait lui aussi rendu il y a quelques semaines un avis positif sous conditions.

Les conditions se rejoignent globalement. Il est notamment question du respect des éléments patrimoniaux – même si le bâtiment n’est pas classé -, de la préservation des végétaux et de la gestion de l’eau. Pour ce dernier point, il est question de la récupération des eaux de pluie dans une approche écologique, mais aussi de la bonne infiltration des eaux dans les sols. La commune connaît en effet des problèmes d’inondations récurrents causés par les particularités de son territoire.

“Sur la question de l’opportunité de faire une IPPJ à Forest, on est favorable”, explique le bourgmestre. “Pour l’aspect urbanistique, on émet un avis positif avec des conditions, comme on le ferait pour n’importe quel projet.”

Cet ancien internat situé à Forest appartient à la Communauté française. Il s’agirait de la première IPPJ en Région bruxelloise, car les 6 existantes sont toutes situées en Région wallonne. Les délinquants bruxellois francophones sont aujourd’hui déplacés en dehors de leur Région.

L’IPPJ de Forest serait mixte et en régime ouvert. Elle compterait 20 places pour les garçons et 10 places pour les filles.

Face aux craintes émises par certains riverains, Stéphane Roberti assure que “la présence d’une IPPJ à Forest ne va pas engendrer des problèmes de sécurité en plus. Les nuisances en termes de mobilité seront tout à fait marginales”.

Belga

Partager l'article

01 mars 2019 - 08h45