Nouveaux métros et trams, plan bus, paiement sans contact… : voici les projets de la Stib pour 2020

La Stib lancera également une première navette autonome dans l’espace public et proposera une nouvelle application de mobilité en phase de test, annonce L’Écho.

De nombreux projets s’annoncent en cette année 2020 pour la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (Stib), rapporte le quotidien L’Écho ce vendredi. Le principal chantier de l’entreprise de transports publics concernera la ligne de métro 3 qui doit sortir de terre d’ici 2030, selon les dernières estimations. En 2020, le chantier de transformation de la station Albert en station multimodale doit débuter, tout comme les travaux pour un nouveau tunnel sous les aiguillages de la gare du Nord, à Schaerbeek.

Des rénovations de stations sont également prévues : le chantier de la station De Brouckère doit se terminer durant l’été, vers le mois de juillet, alors que les travaux de réaménagement des stations Gare Centrale et Parc doivent débuter durant l’année pour se conclure en 2022. En outre, le dispatching de la Stib actuellement installé à Parc déménagera à Mobiris, le centre de contrôle de Bruxelles Mobilité en septembre.

Lire aussi : Comment la STIB augmentera ses tarifs en 2020

Des nouveaux véhicules installés

Des nouveaux véhicules vont également faire leur entrée dans le paysage bruxellois, annonce encore L’Écho. Les 22 premières rames de métro 7 (sur les 43 commandées) arriveront sur le réseau entre septembre et décembre, après des tests d’intégration plus tôt dans l’année. Ces nouvelles rames seront principalement lancées sur les lignes 1 et 5 alors que les anciens modèles seront déplacés sur les lignes 2 et 6. Les fréquences de ligne devraient être augmentées en heure de pointe, passant de 3 minutes à 2 minutes 30 en 2021.

Voir aussi : Les nouveaux métros de la Stib sont construits en Espagne (vidéo)

141 bus hybrides vont également agrandir la flotte des bus de la Stib d’ici la fin de l’année, alors que la troisième phase du plan bus sera lancée en mars avec notamment une nouvelle ligne 56 à Neder-over-Heembeek. Une ligne 74 entre Uccle-Calevoet et Erasme verra également le jour d’ici l’automne.

Enfin, 90 trams nouvelle génération (TNG), frères jumeaux des T300 et T400, vont encore augmenter le parc de trams de la Stib et permettre le remplacement d’anciennes machines. Ce parc pourra ainsi assurer les fréquences sur la future extension de la ligne 9 vers le Heysel ainsi que la future ligne vers Neder-over-Heembeek et Tour & Taxis.

Une navette autonome à Brugmann

2020 sera une année d’innovation également pour la Stib qui annonce le paiement sans contact sur toutes ses bornes d’ici le printemps. Et en avril, la société bruxelloise testera auprès de 2 000 volontaires une plateforme de mobilité regroupant également plusieurs autres acteurs publics et privés. Cette plateforme permettra de planifier et payer son trajet, quels que soient les services utilisés, publics ou non. Ce test devrait durer deux ans avant le développement d’une application complète pour le grand public.

Voir aussi : Dès 2020, la Stib va permettre le paiement par carte de banque sans contact (vidéo)

Enfin, deux bus autonomes électriques devraient faire leur apparition sur l’espace public d’ici septembre, confirme L’Écho : ces véhicules couvriront 700 mètres entre l’hôpital Brugmann et la station de métro Houba-Brugmann. Sous réserve de l’accord du SPF Mobilité.

Gr.I. – Photo : Stib

Partager l'article

03 janvier 2020 - 07h44