Non bilingue, la future présidente de la Cour d’appel fait polémique

La future première présidente de la Cour d’appel de Bruxelles, Laurence Massart, ne parle pas suffisamment bien le néerlandais et cela irrite certains au Palais de justice de Bruxelles, rapporte mercredi De Standaard. Elle doit entrer en fonction le 2 avril.

Six sources ont déclaré au quotidien que la juge n’est pratiquement que francophone, ce qui entraverait son travail en tant que première présidente de cette cour prestigieuse. Selon De Standaard, la magistrate suit des cours de langue et prévoit d’engager un adjoint pour la conseiller sur les problématiques néerlandophones. Tant les avocats néerlandophones de Bruxelles que l’Ordre des barreaux flamands ont demandé au ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) de se prononcer sur la question.

Belga – Photo Belga

Partager l'article

20 février 2019 - 07h36