Nathalie Skowronek lauréate pour la Belgique du Prix de littérature de l’Union européenne

L’écrivaine belge Nathalie Skowronek, née à Bruxelles, a remporté mardi pour la Belgique le prix de littérature 2020 de l’Union européenne, pour son livre “La carte des regrets“.

Il s’agit de son quatrième roman, publié en début d’année, après “Karen et moi”, “Max, en apparence” et “Un monde sur mesure”, des livres puisant essentiellement dans son propre parcours et dans l’histoire de sa famille, depuis la Pologne. La Belge est également l’auteur d’un essai, “La Shoah de Monsieur Durand”.

Elle n’est pas la seule lauréate à être annoncée : 13 pays étaient concernés par le prix de littérature de l’Union européenne cette année, qui ont tous un gagnant. Parmi eux, Matthias Nawrat pour l’Allemagne avec “Der traurige Gast” et Francis Kirps pour le Luxembourg avec “Die Mutationen”.

Publié chez Grasset, “La carte des regrets” dresse le portrait d’une femme tiraillée entre deux amours, dont le décès fait naître des interrogations chez ses proches.

Le prix de littérature de l’UE est organisé par un consortium impliquant entre autres le “European Writers’ Council”, la fédération européenne des auteurs et traducteurs, ainsi que la coupole des associations d’éditeurs. Un jury d’experts est mis sur pied dans chaque pays, qui détermine le gagnant national sur base de critères communs. Le prix a pour but de reconnaitre et promouvoir des talents émergents de la littérature.

Belga 

Partager l'article

19 mai 2020 - 19h00