Le musée du chocolat fait peau neuve

Choco-Story, musée du chocolat de Bruxelles créé en 2014, a déménagé pour s’installer désormais rue de l’Etuve, à deux pas du Manneken-Pis. Les visiteurs y découvriront dès vendredi, dans un magnifique espace de près de 2.000m² autour d’une cour intérieure, une expérience immersive gourmande et interactive dans l’univers du cacao.

Le projet Choco-Story est né en 2014 de l’association des familles Van Belle, qui a ouvert le musée du chocolat à Bruges en 2004 et Van Lierde, à l’origine du premier musée du chocolat de Bruxelles en 1998. “Nous avons ensuite voulu un musée plus moderne et avions besoin de plus d’espace, tout en restant dans le centre de Bruxelles”, a précisé jeudi Cédric Van Belle.

C’est finalement à quelques pas du Manneken-Pis, dans des bâtiments d’époque à l’abandon depuis une vingtaine d’années, que s’établira le nouveau Choco-Story, après deux ans de rénovation. Le musée flambant neuf emmène petits et grands tantôt dans un temple aztèque, sur le bateau d’Hernando Cortès, qui ramena les premières fèves de cacao en Europe, tantôt dans la forêt amazonienne. Des bornes interactives proposent des animations, tandis qu’un espace de démonstration détaille la fabrication des pralines par un chocolatier. Des jeux autour des odeurs et de la composition du chocolat ainsi qu’un photomaton sont aussi prévus.

Le collectif carolo Dirty Monitor a également contribué au projet, en développant une animation de cinq minutes visible à mi-parcours. Les différents salles exposent principalement la collection de la famille Van Belle: moules, outils, récipients… ainsi, entre autres, qu’un Obélix réalisé avec pas moins de 400 kg de chocolat! L’une des pièces remarquables est un mortier d’Equateur datant de 3.500 ans avant Jésus-Christ. Il s’agit du plus ancien objet retrouvé avec des traces de cacao à l’intérieur, souligne Peggy Van Lierde, co-directrice. Le musée, totalement accessible aux personnes à mobilité réduite, ouvrira ses portes au public vendredi.

Un atelier de chocolaterie y a aussi été installé. Depuis sa création, Choco-Story accueille environ 70% de visiteurs étrangers, principalement des pays limitrophes.

Belga/crédit:Caroline Hussin

  • Reportage de Philippe Jacquemotte et Thierry Dubocquet

Partager l'article

14 février 2019 - 16h19