Découvrez   

Molenbeek : classement du café “La Rue”

Construite en 1838 pour le menuisier Joseph Mafsart, cette maison abrite aujourd’hui les activités culturelles de l’asbl « le café La Rue ». Elle se situe au 30 rue de la Colonne à Molenbeek.

« Nous classons un ancien cabaret de Molenbeek et une ambiance. Car en classant le bâtiment et son mobilier nous affirmons que le patrimoine à Bruxelles c’est plus qu’une façade. Les murs ont une histoire. Guido Vanderulst avait l’amour de Bruxelles chevillé au corps, le classement de cet ancien établissement où est née la Fonderie est aussi une forme d’hommage à ce défenseur du patrimoine bruxellois », a expliqué Pascal Smet (one.brussels), secrétaire d’État en charge de l’Urbanisme et du Patrimoine.

Après la Première Guerre mondiale, Bruxelles compte un café pour 1.000 habitants. C’est à cette époque que s’installe, au 30 de la rue de la Colonne, le « Café de la Colonne », dans cette rue déjà dotée à l’époque de plusieurs cabaretiers. L’aménagement intérieur est typique des cafés populaires de cette époque : grand espace central convivial qui s’articule autour d’un poêle, tableau reprenant les scores des matchs de football, boîte à paris, banquettes en bois… La maison est construite en 1838 pour le menuisier Joseph Mafsart et affiche le bâti typique d’une maison avec atelier à Molenbeek au XIXe siècle. Un café s’y installe à partir de 1930, baptisé Café de la Colonne, pour devenir en 1955 le Café des Sports.

Sur un mur se trouvent encore les clubs de football de l’époque, classés par division, ainsi que les vitrines accueillant les trophées sportifs.

Un lieu social et culturel

Le Café de La Rue, installé depuis 1976 au numéro 30 rue de la Colonne à Molenbeek, est l’endroit où sont nées plusieurs initiatives socio-culturelles à l’échelle de la région : manifestation contre le racisme en 1980, fondation de « La Fonderie » , réunions de l’Association des Locataires de Molenbeek et Koekelberg… Des spectacles et concerts ainsi que des réunions d’associations y sont encore régulièrement organisés.

En 1976, l’ASBL d’éducation permanente « La Rue » y installe son siège et lui donne le nom de Café de La Rue. Il devient alors un lieu de fêtes et de célébrations populaires, mais également un lieu de revendications et d’expression des luttes sociales où plusieurs initiatives socio-culturelles voient le jour.

Aujourd’hui encore, le café organise mensuellement des spectacles et concerts. Le bâtiment sera exceptionnellement ouvert par son propriétaire ce vendredi 10 juillet de 16h à 16h30.

V.Lh. – Photo: Région bruxelloise

Partager l'article

10 juillet 2020 - 10h42
Modifié le 10 juillet 2020 - 10h42