Le ministre flamand de la Mobilité menace de stopper les services de bus De Lijn à la gare du Nord

Pour le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts, la gare du Nord n’est pas en mesure d’accueillir le service de bus De Lijn. Le ministre demande à ce que les problèmes de sécurité et de propreté soient réglés, et menace l’arrêt du service à la gare du Nord. 

La gare Bruxelles-Nord, peu sûre et sale, met en péril les services de De Lijn“, a déclaré Ben Weyts (N-VA) auprès de nos confrères d’Het Laastste Nieuws. “Si Bruxelles n’intervient pas rapidement, De Lijn ne prendra plus les voyageurs“, menace-t-il.

Pour le ministre N-VA, les migrants qui se réfugient à la gare causent “des problèmes“. “Les déchets s’accumulent, il y a des excréments, la distribution de nourriture bloque les plates-formes, des lieux de sommeil improvisés émergent et il y a divers incidents de sécurité“, estime-t-il. Ben Weyts déplore le sentiment d’insécurité dans le quartier. “Les voyageurs et le personnel de De Lijn ne se sentent plus en sécurité”, dit-il à Het Laastste Nieuws.

Alors que le ministre flamand souhaite installer un terminal de bus à l’extérieur de la gare, avec un budget de 2 millions d’euros, il dénonce la lenteur de la Région bruxelloise, qui tarde à accepter le permis d’urbanisme. Il menace et interpelle Pascal Smet et Rudi Vervoort. Soit la Région intervient, soit les services De Lijn ne seront plus proposés à la gare du Nord. Les voyageurs devraient alors marcher jusqu’à l’arrêt Rogier.

Partager l'article

15 novembre 2018 - 09h21