Margaux De Ré (Ecolo) : “Les messages négatifs ont tendance à beaucoup plus fonctionner sur les réseaux sociaux”

Margaux De Ré (Ecolo) est la nouvelle députée bruxelloise et à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle occupe les anciens postes de Rajae Maouane fraichement élue co-présidente d’Ecolo. 

Âgée de 28 ans, Margaux De Ré est née en région liégeoise. Elle habite Bruxelles depuis ses études en Communication et en Art du spectacle.

“Moi, je viens d’en milieu plutôt populaire. Mon papa est immigré italien et il y a peu de gens dans ma famille qui ont fait des études. Je me suis retrouvée assise sur les bancs de l’université malgré tout. Ensuite, j’ai lancé une entreprise alors que dans mon entourage, ce n’était pas vraiment ce qu’on attendait de moi. Et puis, cette entreprise était active dans la technologie et le numérique et là, j’étais une des seules femmes en 2011 dans ce domaine”, explique-t-elle.

Les sujets qui lui sont chers : l’économie, l’emploi, la mobilité et le numérique.

En 2015, elle est d’ailleurs engagée au sein d’Ecolo pour s’occuper des réseaux sociaux. “A trop simplifier, on peut tomber dans le populisme. C’est ce qu’on observe au Vlaams Belang, au PTB et dans d’autres partis. Avec une bonne stratégie de vulgarisation, on parvient à faire percoler des idées dans la société, à engager le débat. Ce qui me semble être beaucoup plus riche et c’est ce que j’ai tenté de mettre en place avec Ecolo pendant les dernières années”. 

Pendant la campagne électorale, le Vlaams Belang était le parti belge le plus visible sur les réseaux sociaux. Pour Margaux De Ré, experte en communication digitale, cette visibilité s’explique parce que “les messages négatifs ont tendance à beaucoup plus fonctionner sur les réseaux sociaux”. Pourquoi? “Parce qu’on capitalise sur le sentiment de frustration que les gens ont face à certains contenus qu’ils découvrent en ligne” (…) alors qu’avec des contenus positifs, il n’y a rien à faire, on est plus passifs. On va le voir, mais on ne va pas trop s’engager”. 

YdK

► Retrouvez l’Interview du lundi au vendredi à 12h45 sur BX1.

Partager l'article

17 septembre 2019 - 13h31