Malika El Aroud, la “veuve noire du djihad”, peut être éloignée vers le Maroc

Le Conseil du contentieux des étrangers a rendu son arrêt vendredi concernant la procédure d’éloignement vers le Maroc de Malika El Aroud, condamnée en 2008 à huit ans de prison pour participation aux activités d’un groupe terroriste.

Les juges ont estimé que Malika El Aroud, qui a été déchue de sa nationalité belge, n’avait pas démontré que son renvoi vers le Maroc l’exposerait à un risque de torture ou de traitements inhumains ou dégradants. Ainsi, les juges ont conclu qu’elle pouvait être éloignée vers son pays d’origine.

Malika El Aroud, surnommée la “veuve noire du djihad”, ancienne épouse de l’un des assassins du commandant Massoud, est connue pour avoir recruté très activement des combattants pour le terrorisme islamiste. Arrêtée en 2008 à Bruxelles, elle a été condamnée à 8 ans de prison en tant que chef d’un groupe à visée terroriste. Un autre jugement rendu en 2017l’a déchue de sa nationalité belge.

Avec Belga – Photo : Belga/Bas Bogaerts

Partager l'article

22 février 2019 - 13h46