Une majorité de députés bruxellois se dessine en faveur de mesures pour un air plus sain

La majorité du parlement bruxellois a rejoint les Verts en souscrivant à la demande de ceux-ci au gouvernement régional de prendre des mesures structurelles complémentaires pour améliorer la qualité de l’air dans la Région-capitale.

Le texte formulé dans ce sens a été pris en considération vendredi par le parlement bruxellois, réuni pour la dernière fois avant les vacances. Il sera examiné à la rentrée.

Cette étape a réjoui les députés Arnaud Pinxteren (Ecolo) et Annemie Maes (Groen). Ceux-ci ont rappelé qu’il y a plus d’un an, les écologistes bruxellois, soutenus par le MR, avaient déposé une résolution demandant des mesures structurelles pour un air sain.

La nouvelle résolution prise en considération vendredi constate l’insuffisance des mesures et des actions actuelles. “Ensemble, nous demandons au gouvernement d’intensifier les efforts fournis pour faire baisser la pollution atmosphérique et pour respecter les seuils de polluants recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé”, ont souligné les députés Arnaud Pinxteren et Annemie Maes.

Pour eux, “chaque Bruxellois a le droit de respirer un air sain, dès aujourd’hui. Nous sommes ravis qu’après les scientifiques, les citoyens et les écologistes, les députés de la majorité prennent conscience de l’importance de cet enjeu et de la nécessité d’une action volontariste et transversale. Mesures, normes, mobilité, fiscalité, chauffage ou encore verdurisation de l’espace public sont les clés d’une solution rapide et indispensable pour la qualité de vie des bruxellois”, ont-ils conclu.

Belga

Partager l'article

20 juillet 2018 - 14h51