L’opposition quitte le parlement bruxellois furieuse d’un nouveau report sur l’allocation loyer

Les partis d’opposition MR et cdH ont quitté d’un seul homme la commission du Logement du Parlement bruxellois, jeudi après-midi, en voyant la majorité reporter un débat sur la mise en place de “l’allocation loyer” généralisée. La majorité, elle, se défend de vouloir enterrer ce dossier d’ailleurs programmé dans la déclaration de politique gouvernementale.

L’exécutif bruxellois précédent avait décidé, fin 2018, de lancer une allocation-loyer généralisée pour le public précarisé de la capitale, un projet dont les premiers jets remontaient à 2002. Il s’agit là d’un coup de pouce financier à tous les candidats inscrits sur une liste d’attente d’un logement social et disposant d’un revenu inférieur au revenu d’intégration sociale (RIS).

L’entrée en vigeur du projet se fait attendre

Mais l’entrée en vigueur de ce projet, porté à l’époque par la ministre cdH Céline Fremault, se fait attendre. Désormais dans l’opposition, le cdH Bertin Mampaka a, avec le MR Vincent De Wolf, déposé une proposition de résolution demandant d’activer l’arrêté manquant. Mais l’actuelle ministre du Logement, Nawal Ben Hamou (PS), n’a pas encore finalisé son projet et la majorité a fait reporter le débat prévu cet après-midi, dans l’idée de mener un débat plus global lorsque les projets du gouvernement, qui portent aussi sur une grille des loyers et la commission paritaire logement – seront joints.

A la vue de cette manœuvre, Vincent De Wolf et Bertin Mampaka ont quitté la salle, accompagnés d’autres élus d’opposition allant de la N-VA au PTB. “La majorité empêche toute discussion, c’est un déni de démocratie et un manque de respect pour les habitants de Bruxelles“, a dénoncé le libéral. “On voit bien que Mme Ben Hamou veut mettre l’allocation loyer à sa sauce, avec un encadrement des loyers, une grille des loyers contraignante et obligatoire“, a vitupéré le centriste.

Pour Martin Casier (PS), la complexité du dossier imposait de l’envisager de manière globale, en parallèle de celui sur la grille des loyers et la commission paritaire logement. Il rappelle que les derniers mois ont été chargés, mais souligne que tous ces points figurent bien dans le programme politique du gouvernement.

Belga

Partager l'article

02 juillet 2020 - 18h22
Modifié le 02 juillet 2020 - 18h22