Logement molenbeekois : Karim Majoros (Ecolo) et Françoise Schepmans (MR) seront bien auditionnés

La commission chargée de faire la lumière sur le dossier du Logement molenbeekois a finalement décidé d’auditionner Françoise Schepmans et Karim Majoros, en tant qu’anciens responsables de la commune.

Cela fait maintenant plusieurs semaine que le Parlement bruxellois se penche sur le dossier du Logement molenbeekois, ce jeudi, la commission a voté pour entendre les deux ex-responsables communaux, Françoise Schepmans (MR), l’actuelle première échevine, en tant qu’ancienne bourgmestre et Karim Majoros (Ecolo), actuel conseiller communal de l’opposition, en tant qu’ancien échevin du Logement.

Les deux intéressés seront entendus la semaine prochaine, à propos de ce qu’il savaient de la gestion interne de la société publique de logement, dont la commune est l’un des principaux actionnaires.

Cette décision a été prise au terme d’un débat houleux, peut-on lire sur le site de nos confrères du journal Le Soir, les membres Ecolo et MR (dans l’opposition) accusant les autres partis de vouloir faire le show, à quelques semaines des élections régionales. Pour rappel, Françoise Schepmans mène la liste régionale bruxelloise.

Le Logement Molenbeekois est dans la tourmente depuis la publication, le 21 janvier dernier, d’informations relatives au contenu d’un rapport intermédiaire d’audit accablant à propos de sa gestion. Tout a démarré au printemps 2018 avec la révélation de plaintes au sujet du calcul de charges locatives et de facturations tardives, voire inappropriées. Le 26 juin dernier, les représentants de la Société de Logement régionale bruxelloise (SLRB) avaient refusé d’approuver les comptes annuels 2017 lors de l’assemblée générale des actionnaires. En octobre, la SLRB a jugé insuffisamment suivi d’effet le serrage de boulons exigé durant l’été sur plusieurs volets de la gestion du Logement Molenbeekois. C’est à la suite de cet épisode que la SLRB a décidé au début du mois de novembre de commanditer un audit à un consultant extérieur dont le rapport intermédiaire a révélé plusieurs manquements en termes de gestion. Vendredi, M. Vossaert a rappelé que depuis l’ouverture du dossier de la société du Logement Molenbeekois, DéFI plaidait pour entendre tous les représentants de la commune en tant qu’actionnaire principale de ladite société. Françoise Schepmans et Karim Majoros seront les deux derniers acteurs à être entendus dans ce dossier lors d’une audition qui se tiendra, sauf contretemps, jeudi prochain au sein du Parlement bruxellois. “Ce qui est une perte de temps pour certains nous permettra de clarifier certaines contradictions recueillies lors des précédentes auditions ou encore à travers par certaines sorties dans la presse et de comprendre concrètement le rôle occupé par la commune” , a commenté le député bruxellois et conseiller communal DéFI à Molenbeek-Saint-Jean. (avec Belga)

Partager l'article

29 mars 2019 - 12h35