Les tunnels bruxellois seront passés au crible tous les 6 ans

La Région bruxelloise vient de se doter de nouvelles normes de sécurité pour les tunnels routiers de la capitale, relève L’Echo, vendredi. Ces infrastructures devront être passées au crible tous les six ans.

La législature écoulée a été marquée par une “crise des tunnels” en 2016, lorsqu’une inspection avait débouché sur la fermeture du tunnel Stéphanie, générant des problèmes de mobilité et un tollé médiatique.

Afin de s’assurer que les gouvernements futurs ne pratiqueront pas la politique de l’autruche qui a caractérisé pendant des décennies la gestion des tunnels bruxellois, des autorisations d’exploitation devront être renouvelées pour chaque infrastructure tous les six ans.

Le gouvernement bruxellois a transposé dans une ordonnance les normes européennes qui s’appliquent aux tunnels d’une longueur supérieure à 500 mètres. En effet, tous les tunnels bruxellois ne font pas plus de 500 mètres. D’où cette nouvelle réglementation.

“À l’avenir, il sera impossible pour les pouvoirs publics de dire qu’ils n’étaient pas au courant du mauvais état d’un tunnel”, estime pour sa part le ministre bruxellois des Travaux publics Pascal Smet (sp.a).

Avec Belga

Partager l'article

12 avril 2019 - 17h20