Découvrez   

Les tour-opérateurs belges annulent leurs voyages et rapatrient les voyageurs

Les tour-opérateurs belges TUI, Joker, Sunweb, Corendon et Lauwers annulent leurs voyages et rapatrient les Belges qui sont encore à l’étranger, ont-ils confirmé lundi. Selon les porte-parole de TUI Belgique, Sarah Saucin, et de Sunweb, Tim Van den Bergh, “des dizaines de milliers de voyageurs belges” seraient concernés.

La récente communication du ministère des Affaires étrangères, déconseillant les voyages à l’étranger, a eu des impacts importants chez les voyagistes. Ils ont dès lors pris des décisions drastiques. “Nous rapatrions nos clients et annulons les voyages à venir“, a expliqué la porte-parole de TUI.

Nous ne laissons plus partir personne“, a souligné le directeur de Joker, Luc Callewaert. “Nous rapatrions un certain nombre de clients, mais nous n’avons pas encore pu tous les contacter. Certains voyageurs ne regardent pas leurs courriels ou leur téléphone quand ils sont en vacances.

Chez Sunweb, chaque cas est examiné séparément. “La situation varie d’un pays à l’autre“, a précisé le porte-parole de Sunweb. “Dans certains pays, les voyageurs sont toujours autorisés à y séjourner.” Mais le tour-opérateur a d’ores et déjà annuler les prochains départs vers l’étranger.

Corendon a également procédé à l’annulation de ses vols prévus en mars mais le voyagiste n’a pas encore pu rapatrier beaucoup de voyageurs. “Nous espérions que les voyageurs pourraient terminer leurs vacances, mais les frontières terrestres se ferment et nous devrons les rapatrier cette semaine“, a déclaré la porte-parole de Corendon, Audrey Denkelaar.

Lauwers a signalé, par communiqué, que tous ses voyages étaient annulés et que l’agence allait contacter chacun de ses clients.

Les tour-opérateurs ne sont pas inquiets de ces mesures. “Nous avons de la chance quelque part“, a souligné le directeur de Joker. “Mars est l’un des mois les moins chargés pour nous. Mais si cela prend plus de temps, cela deviendra problématique, voire dramatique.

Concernant les conséquences et la compensation à venir, “il y a deux cas différents“, a précisé la porte-parole de TUI. “Il y a les voyageurs qui sont partis et qui doivent revenir plus tôt. Ceux-ci seront remboursés pour une partie de leur voyage. Et il y a ceux qui ne sont pas encore partis. Ceux-là recevront un bon ou seront remboursés.

Les chiffres précis du nombre de Belges à l’étranger et le nombre de rapatriements à organiser ne sont pas encore disponibles auprès des voyagistes.

Belga

Partager l'article

16 mars 2020 - 17h25
Modifié le 16 mars 2020 - 17h25