Découvrez   

Les syndicats rejettent la proposition sur l’assouplissement des droits de visite, des actions à prévoir mardi

Les syndicats ont évalué négativement la proposition de l’administration pénitentiaire d’assouplir le droit de visite dans les prisons. Un avis de grève avait déjà été déposé, ce qui signifie que des actions sont possibles à partir de mardi matin.

Dès la semaine prochaine, les contacts physiques entre les détenus et les visiteurs seront à nouveau autorisés. Les gardiens s’inquiètent alors que les chiffres de contamination soient à nouveau à la hausse.

L’administration propose des mesures d’accompagnement, comme une période de quarantaine de deux semaines pour les détenus ayant bénéficié d’une visite sans surveillance. Ce qui semble irréalisable pour les syndicats.

Un préavis de grève est déposé. Des actions sont possibles à partir de mardi prochain.

A.V. et Belga – Photo: Belga

Partager l'article

18 septembre 2020 - 16h00
Modifié le 18 septembre 2020 - 16h00