Les syndicats enseignants mobilisent le terrain pour la revalorisation des salaires

Les syndicats enseignants organiseront jusque mercredi une série d’assemblées dans les écoles de Bruxelles et de Wallonie afin d’informer leurs affiliés et le personnel de l’avancement des négociations sectorielles qui doivent normalement s’achever d’ici la fin de ce mois.

Les syndicats réclament entre autres choses du gouvernement une revalorisation des salaires des enseignants, qui n’a plus été relevé depuis 2012. “Les retours du gouvernement sur ce point ne sont toutefois pas du tout encourageants”, confie Eugène Ernst, de la CSC-Enseignement. “Alors que nos collègues de Flandre et de la Communauté germanophone ont été augmentés, nous ne voulons pas devoir attendre encore deux ans”. Les syndicats espèrent pouvoir arracher une revalorisation salariale de 1,1%.

En janvier dernier, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, confronté notamment au financement du Pacte d’excellence, avait toutefois clairement averti ne pas disposer de marges budgétaires pour rencontrer leur demande, le cadre budgétaire fixé pour 2019 ne pouvant être modifié.

En Flandre également

Les délégués syndicats profiteront des assemblées prévues cette semaine pour mesurer la disponibilité des enseignants à passer à l’action. Un rassemblement devant le siège du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans la capitale est ainsi envisagé pour le début du mois d’avril.

En Flandre, mercredi s’annonce comme une grosse journée de mobilisation des enseignants, selon leurs syndicats. Les profs y sont en effet appelés à faire grève, notamment pour dénoncer le non-respect de promesses en matière de pensions, l’augmentation de la charge de travail, les discussions sur l’évolution de la carrière des profs, et l’attractivité du métier.

Avec Belga – Photo : illustration Belga

Partager l'article

18 mars 2019 - 17h25