Les nouveaux scanners CT à l’UZ Brussel permettent de mieux détecter les urgences médicales

A l’UZ Brussel, les radiologues utilisent depuis peu pour les patients aux urgences et aux soins intensifs qui ont besoin d’un examen diagnostique en 3D, une nouvelle génération de scanner CT. A ce jour, seuls trois scanners de ce type sont utilisés dans le monde.

L’UZ Brussel s’est équipé d’un nouveau scanner CT, une technique d’imagerie médicale qui permet, grâce à des rayons X, d’obtenir des images en tranches des différents organes, annonce l’hôpital mardi. L’appareil offre une image plus précise ainsi qu’une dose d’irradiation plus faible et adaptée au patient.

Cet appareil nous permet de réaliser des clichés à une dose d’irradiation encore plus faible et de diminuer drastiquement le volume d’injection de produits de contraste iodés“, se réjouit le Dr. Koenraad Nieboer, radiologue à l’UZ Brussel. “Dans notre service d’Urgences, nous voyons un public très divers de patients: petits et grands, jeunes et âgés, minces et obèses, avec divers besoins en matière d’imagerie. Un scanner CT qui peut être ajusté est une plus-value importante“, poursuit le professeur Ives Hubloue, chef des Urgences.

Des images plus précises

Une autre innovation par rapport à des scanners plus anciens est l’intégration d’une meilleure technique de reconstruction des images (TrueFidelity). Le résultat donne des images plus précises, ce qui permet au radiologue de poser des diagnostics avec une plus grande certitude. “De plus, il y a certains patients à qui nous ne pouvons pas demander de soulever leurs bras sous le scanner, en raison de leur état. Avec cette nouvelle machine, ce n’est plus nécessaire parce que le nouvel appareil est tellement puissant que les radiologues peuvent mieux regarder à travers le corps et scanner à travers les bras sans perte de qualité d’image, et ce, sans augmenter la dose d’irradiation“, ajoute le Pr. Ives Hubloue.

Ce scanner dernier cri, développé par General Electric, est principalement utilisé pour l’instant par les services des Urgences et des soins intensifs. L’appareil est en phase de test à Bruxelles depuis septembre. Son lancement mondial officiel est prévu début décembre, après un congrès international de radiologie à Chicago.

Reportage de Thomas Dufrane, Aristide Kobenan, Raphaël Sossa

Partager l'article

26 novembre 2019 - 08h30