Les négociateurs bruxellois accueillis par Greenpeace avec un moteur à combustion

L’organisation écologiste Greenpeace a livré lundi aux négociateurs d’une future coalition à Bruxelles un moteur à combustion interne transformé en pièce de musée, symbole d’une mobilité, selon elle, dépassée. But de l’opération: les sensibiliser à l’objectif de faire de Bruxelles une ville modèle qui opte résolument pour une mobilité sociale et respectueuse du climat, sans voitures à carburant fossile.

Cette pièce a été déposée devant l’accès principal du parlement bruxellois où les négociations ont lieu. Les militants de Greenpeace ont demandé aux différentes délégations des formations appelées à négocier, une interdiction de circulation pour les voitures diesel à partir de 2025 et les voitures à essence à partir de 2030. “La nouvelle vague de chaleur peut rappeler aux négociateurs que le réchauffement climatique n’attend pas, et nécessite une politique ambitieuse lors de cette législature“, a commenté Elodie Mertz, experte en mobilité et qualité de l’air chez Greenpeace.

https://twitter.com/JoeriThijs/status/1143145929161281538

Source/Image: Belga

Partager l'article

24 juin 2019 - 16h18