Découvrez   

Les métiers de contact n’ont toujours pas reçu les primes d’aide régionales

Alors qu’ils sont fermés depuis le mois d’octobre, les métiers de contact n’ont toujours pas reçu les 5.000 euros de prime promis par la Région bruxelloise. Les commerces non essentiels qui ont pu rouvrir et qui y avaient également droit, non plus. Le SNI crie au scandale.

« Le gouvernement bruxellois attend-il des faillites avant de délivrer les primes pour les commerces et les professions de contact ? », s’interroge le syndicat neutre des indépendants. La Région n’a toujours pas mis en place la plateforme d’introduction des demandes de primes et les modalités ne sont toujours pas connues. µ

Pourtant, mi-décembre, la Région avait annoncé l’octroi de primes pour aider les commerces qui ont dû fermer durant ce second confinement. “Mais depuis plus rien. Il faut accélérer le tempo”, commente le SNI.

Des précisions ce jeudi

Du côté de la Région, on dit travailler sur le dossier. Ce jeudi, une communication précisera les conditions d’octroi. “La prime pourra aller jusqu’à 5.000 euros et les demandes des métiers de contact seront traitées en priorité, explique-t-on au cabinet de la secrétaire d’Etat à la Transition économique, Barbara Trachte (Ecolo). Nous sommes bien conscients que cela ne va pas assez vite mais nous voudrions aider les commerces en fonction de leurs réels besoins.”

Après les métiers de contact, les autres commerces qui ont dû fermer mais qui sont déjà rouverts auront également cette prime. Un autre mécanisme sera aussi mis en place pour les secteurs qui ne sont toujours pas en activité comme l’Horeca, l’évènementiel, le monde de la nuit ou encore les fournisseurs de l’Horeca fortement touchés. “Cela se fera en fonction du chiffre d’affaires et aussi du nombre d’équivalent temps plein afin de pouvoir offrir une aide plus ciblée, ” précise le cabinet Trachte.

A ces primes, la Région a ajouté plusieurs dispositifs comme le prêt “recover” qui s’appellera bientôt “hibernage” pouvant aller jusqu’à 100.000 euros et dont le capital ne devra pas être remboursé avant 6 mois ou encore une possibilité d’exonération du loyer après accord avec le propriétaire.

V.Lh. – Photo:BX1

Partager l'article

19 janvier 2021 - 15h34
Modifié le 19 janvier 2021 - 15h34