Découvrez   

Les magasins de seconde main et d’économie sociale veulent être considérés comme “essentiels”

Les magasins de seconde main et d’économie sociale sont fermés depuis le début du deuxième confinement.

Ils souhaitent être considérés comme essentiels au vu des services qu’ils rendent à la population. Et pouvoir ainsi rouvrir rapidement.

Ils estiment en effet que leur secteur permet de lutter contre la précarité sociale en offrant des objets à petits prix. Mais ce n’est pas tout puisque leur activité permet aussi de financer des programmes d’aide sociale et de donner une seconde vie aux objets visant ainsi de réduire le volume de déchets.

Une de nos équipes s’est rendue à Jette et à Saint-Gilles.

■ Reportage de Jean-Christophe Pesesse, Frédéric De Henau et Pierre Delmée

Partager l'article

21 novembre 2020 - 16h02
Modifié le 21 novembre 2020 - 16h03