“Youth for Climate” à Cannes : 200 personnalités lancent un appel à agir

Des réalisateurs, acteurs et jeunes, engagés pour la cause environnementale, ont appellé vendredi matin à Cannes les professionnels du cinéma à agir face à la crise climatique. Adélaïde Charlier, du mouvement “Youth for Climate” en Belgique, et Louise Rosoux, Namuroise co-organisatrice de la dernière marche environnementale dans la capitale wallonne, ont notamment pris la parole aux côtés de personnalités comme le réalisateur Cyril Dion et l’actrice Lucie Lucas.

On est face à une crise existentielle, à un effondrement des espèces, à un changement de climat plus rapide que ce qu’on ne pensait. Les scientifiques disent que nous avons une fenêtre de 10 ans pour changer radicalement nos sociétés“, indique le réalisateur du film “Demain”, Cyril Dion. “Pour respecter l’accord de Paris, cela demanderait par exemple (…) d’arrêter de prendre l’avion en vols intérieurs, de prendre l’avion uniquement pour des voyages obligatoires, (…) de laisser la majeure partie du pétrole et du charbon où ils sont”, poursuit-il. “Avec un modèle basé sur le profit, on ne peut pas y arriver. On a besoin de penser d’autres réalités“, estime encore Cyril Dion. “Si on veut aller dans ce sens, on a besoin de l’immaginer et qui de mieux que les cinéastes et scénaristes pour réflechir à cela et aux producteurs pour aider à financer cela.”

Lors de sa prise de parole, Adelaïde Charlier a quant à elle expliqué son histoire et comment lui est venu son déclic. “J’ai grandi avec le 21e siècle, ce siècle de la mondialisation J’ai vécu au Vietnam pendant 5 ans où les paysages sont surprenants. (…) J’y ai observé la violence des typhons, qui même prévisibles restent mortels et j’ai aussi pris conscience de la montée des eaux du Mékong“, explique la jeune femme. “Pourtant la vie continue et peu de gens sont alertés par ces événements. Et je m’interroge sur le futur“, ajoute-t-elle, précisant avoir été interpellée par le film “Demain” et le discours de Greta Thunberg à Katowice. “Nous voulons porter le message que c’est encore possible de changer les choses. Nous demandons aux politiciens d’utiliser les solutions concrètes qui existent. On ne peut pas nier la présence de milliers de jeunes dans la rue comme nous nions les rapports du Giec. C’est notre avenir qui est en jeu.”

Tous les intervenants de vendredi sont soutenus par des artistes et professionnels du cinéma comme Marion Cotillard, Mélanie Laurent, Léa Seydoux, Pierre Niney ou encore Gaspard Ulliel. Plus de 200 personnalités ont d’ailleurs déjà signé la tribune “Résister et Créer” initiée par “On est prêt” et écrite par Cyril Dion.

Belga (Photo : Belga/Thierry Roge)

Partager l'article

17 mai 2019 - 15h45