Les Fonds FEDER permettront de soutenir 225 entreprises bruxelloises d’ici 2020

La programmation 2014-2020 du Fonds européen de Développement régional (FEDER) qui entrera bientôt dans sa dernière phase aura permis d’investir quelque 193 millions d’euros dans près de 60 projets, de soutenir 225 entreprises, ou encore de créer 368 places d’accueil pour les plus petits, a indiqué jeudi Geneviève Planchard, responsable communication du FEDER. Un projet est également prévu aux anciennes casernes d’Ixelles.

Le Fonds européen de développement régional (FEDER) est l’un des principaux instruments de la politique de cohésion de l’Union. Il a pour objectif de contribuer à réduire le retard de développement des régions les moins favorisées. Une attention particulière est accordée aux régions qui souffrent de handicaps naturels ou démographiques graves et permanents.

Le FEDER accorde à ces régions une aide au développement et à l’ajustement structurel. Il soutient également le développement urbain durable à hauteur d’au moins 5% de l’enveloppe destinée à chaque État membre.

De 2007 à 2013, il a investi, à Bruxelles, quelque 108 millions pour soutenir la reconversion et la cohésion de la zone du canal, dont les activités économiques en plein essor lors de l’industrialisation ont considérablement décliné au cours des dernières décennies. Il était alors surtout question de stimuler les PME, revaloriser le territoire du canal et d’investir dans des infrastructures de proximité pour la formation.

Pour la période 2014-2020, le périmètre d’intervention s’est élargi à la Zone de Rénovation Urbaine et aux pôles prioritaires du Plan Régional de Développement Durable de la Région-capitale.
Le FEDER soutient notamment le secteur de l’éco-construction pour optimaliser le recyclage, des projets visant à réduire l’empreinte écologique (développement sur tout le territoire de parkings de vélo sécurisés; rénovation de la piscine de la VUB pour en faire la moins énergivore de Bruxelles; développement d’un pôle universitaire sur le site des anciennes casernes d’Ixelles; etc.) Un des projets soutenus étudie le potentiel de géothermie en Région bruxelloise.

Par ailleurs, trente-huit des soixante projets soutenus ont fait l’objet d’un accompagnement pour le compte d’onze entreprises de travail adapté (ETA). Les entreprises de ce secteur d’activités représentent 1500 emplois soumis à une forte concurrence.

Enfin, le Fonds vient en aide aux populations plus fragilisées par l’entremise d’un soutien à Médecins du monde. Cette organisation vise la mise en place d’un modèle d’offre intégrée de services sociaux et de santé de première ligne accessible à tous dans des quartiers de forte mixité économique et sociale.

Belga

Partager l'article

19 décembre 2019 - 15h14