Découvrez   

Les employés d’Interparking mènent une action à Bruxelles ce lundi

Les employés d’Interparking mèneront une action en front commun CNE-ACV PULS- CGSLB ce lundi. Ils réclament une intervention financière, suite à une année particulièrement difficile pour ce secteur.

Les manifestants se retrouveront à 11h devant le siège d’Ageas, situé rue du Marquis, 1 à Bruxelles. Une délégation est également réunie depuis 8h30 devant le parking d’Anvers Central.

L’année 2020 a été particulièrement difficile pour le secteur des parkings. Le confinement et le télétravail ont amené une baisse de fréquentation des parkings, et par conséquent des rentrées financières pour l’entreprise.

95 travailleurs licenciés en octobre dernier

“Certains travailleurs n’ont pas repris le travail depuis le chômage temporaire massif instauré en mars dernier ! Cela représente des pertes salariales importantes”, soulignent les syndicats dans un communiqué. “Et le coup de grâce leur a été infligé en octobre dernier avec l’annonce du licenciement de 95 travailleurs à cause du Coronavirus et de l’accélération de la digitalisation”. 

Diminution importante des primes de fin d’année

C’est dans cette situation compliquée qu’est apparu la perte financière importante liées aux primes de fin d’année.

Cette prime est calculée au prorata des prestations. Mais, “la CP200 ne prévoit malheureusement pas de compensation sectorielle pour les pertes encourues par les employés. L’ONEM intervient en partie, mais il reste une différence importante entre le montant habituel et celui de 2020.  Pour les ouvriers, cette différence est pris en charge par le fond sectoriel. Pour les employés (de la CPAE), les représentants des employeurs ont refusé d’adopter une ligne sectorielle, renvoyant la balle vers la négociation en entreprise”, expliquent les syndicats.

Les employés demandent à Interparking de prendre en charge cette différence. Or, “La direction a balayé cette demande en disant qu’il n’y avait pas d’argent pour accéder à cette demande”, expliquent les syndicats. Pour eux, ” cette réponse sonne faux et a un gout amer”.

YdK – Photo/BX1

> Revoir notre émission Big Boss : Licenciements chez Interparking : la faute aussi aux politiques de mobilité selon le président du CA

> Lire aussi : Licenciements chez Interparking : les syndicats appellent les dirigeants et actionnaires à prendre leurs responsabilités

 

Partager l'article

25 janvier 2021 - 09h26
Modifié le 25 janvier 2021 - 09h30