Découvrez   

Les donations de son vivant ont la cote à Bruxelles

Faire une donation immobilière de son vivant à ses enfants ? Une opération intéressante pour éluder les droits de succession. En région bruxelloise, 1911 donations ont été réalisées en 2019. Une augmentation de 5,2% par rapport à l’année précédente.

A Bruxelles, la donation est libératoire, ce qui implique qu’il ne faut pas survivre plus de trois pour qu’elle soit effective … à l’inverse de la Wallonie et de la Flandre.

■ Reportage de Philippe Jacquemotte, Thierry Dubocquet et Corinne De Beul

Partager l'article

28 janvier 2020 - 17h39
Modifié le 28 janvier 2020 - 17h39