L’enveloppe adressée à Theo Francken ne contenait que de la farine et du plastique

L’enveloppe contenant une poudre prétendument suspecte et adressée à l’ancien ministre à l’Asile et la Migration Theo Francken le 31 décembre ne contenait en réalité que de la farine et du plastique, indique mercredi Het Nieuwsblad. L’information a été confirmée par le parquet de Louvain qui ajoute que l’enquête pour retrouver l’auteur de la lettre se poursuit.

L’enveloppe était arrivée lundi matin à la maison communale de Lubbeek (Brabant flamand), dont Theo Francken est bourgmestre. Le nationaliste flamand avait emmené la missive à son domicile, où il l’avait ouverte. Lorsqu’il est apparu que l’enveloppe contenait une poudre de nature indéterminée, la maison de l’ancien secrétaire d’État a été placée en quarantaine et un plan d’intervention médicale a été lancé.

Les membres de la famille Francken et deux collaborateurs présents sur place ont subi un examen médical tandis que la protection civile a été dépêchée sur les lieux.

L’enveloppe ayant été emmenée par la protection civile pour analyse et personne n’ayant été incommodé ou présenté quelconque symptôme, la maison du député a été libérée.

Selon l’enquête de la protection civile, il est entretemps apparu que l’enveloppe ne contenait aucun produit dangereux, uniquement de la farine et du plastique.

Belga

Partager l'article

02 janvier 2019 - 11h39