Découvrez   

L’ensemble du secteur de la bière accuse le coup

AB Inbev continue à faire face à l’incertitude et à la volatilité qui découlent de la pandémie de Covid-19, admet le groupe brassicole à l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels. La société renonce au paiement d’un acompte sur le dividende 2020. Le chiffre d’affaires et les volumes de bière sont par contre en hausse.

En Belgique, AB Inbev accuse le coup, tout comme l’ensemble du secteur de la bière depuis le début de la crise du coronavirus.

Le groupe, de par sa présence dans les canaux de consommation hors domicile, dans les événements et les festivals, fait face à “un impact significatif de Covid-19 en Belgique”, des mots de Fabio Sala, président pour la zone Belgique Pays-Bas, France, Luxembourg. “Etant donné que de nouvelles restrictions pour la consommation hors domicile seront adoptées, nos perspectives pour 4T20 restent prudentes.”

Face à la pandémie et aux mesures pour la combattre, AB Inbev investit dans ses capacités numériques. En digitalisant la relation avec ses clients et en investissant dans des plateformes de vente en ligne, notamment.

En Belgique, cela se traduit par le lancement d’une application Jupiler pour passer des commandes sans contact dans les cafés ainsi que d’un webshop. La proposition de dividende pour l’ensemble de l’année 2020 sera annoncée avec les résultats de l’exercice 2020 le 25 février 2021.

La rédaction / Photo: Belga

Partager l'article

29 octobre 2020 - 09h47
Modifié le 29 octobre 2020 - 09h47