Le stade Roi Baudouin maintenu mais sans lourdes rénovations

Le collège des bourgmestre et échevins de la Ville de Bruxelles a trouvé un accord, fin août, pour assurer le maintien du stade Roi Baudouin. L’enceinte sera adaptée pour rester compatible avec le futur projet NEO mais ne subira pas de lourdes rénovations, du moins pas aux frais de la commune, annonce l’échevin des Sports Benoit Hellings (Ecolo) au quotidien Le Soir et à la RTBF.

Le stade Roi Baudouin va continuer à animer le Heysel : c’est ce qu’annonce un accord du collège des bourgmestre et échevins de la Ville de Bruxelles. La majorité PS-Ecolo-Défi confirme dans Le Soir et à la RTBF que l’enceinte actuelle sera maintenue avec toutefois quelques adaptations. Le stade devrait ainsi continuer à accueillir, comme actuellement, les matches internationaux de l’équipe nationale belge de football, deux concerts par an et le mémorial Van Damme d’athlétisme.

Après la confirmation que l’Eurostadion ne verra jamais le jour à Grimbergen et suite à la décision du RSC Anderlecht de ne pas rejoindre le Heysel, la Ville de Bruxelles a décidé de se concentrer sur l’actuel stade Roi Baudouin et sur d’éventuelles adaptations nécessaires à son maintien en vie. Ainsi, si le stade va rester en place, les parkings pour le personnel, pour les VIP, pour la logistique et les organisateurs d’événements ainsi que le QG de la sécurité et l’espace pour les médias et télévisions vont être déplacés de la tribune 1 vers l’arrière de la tribune 3. Et durant les travaux, les véhicules de secours et de la presse stationneront sur le parking B de Brussels Expo.

Le cinéma reconstruit

Cela signifie notamment la destruction du complexe cinématographique Kinepolis et sa reconstruction entre le stade et l’avenue Houba de Strooper. “Il y aura aussi des crèches, des habitations et des bureaux” près de ce nouveau complexe, annonce Benoit Hellings (Ecolo). Le projet NEO, qui doit également être bâti aux abords du stade, va également subir quelques modifications.

Suite à ces adaptations, le stade sera ainsi mis aux normes requises par l’UEFA, la fédération européenne de football, et la Ville de Bruxelles, propriétaire du stade, s’engage à ne pas accueillir de club de foot résident ni à accepter des concerts durant les deux premières semaines de janvier et de juillet.

Benoit Hellings confirme que la Ville injectera chaque année entre 600 000 et 1,5 million d’euros pour entretenir et maintenir la viabilité du stade Roi Baudouin, mais aucun chantier majeur de rénovation n’est prévu pour autant. La Ville de Bruxelles ne souhaite pas se lancer dans un tel projet, et laisse donc cette éventuelle rénovation à un autre investisseur, voire aux fédérations sportives.

Gr.I. – Photo : Belga/Jasper Jacobs

■ Reportage de Pierre Beaudot, Béatrice Broutout et Paul Bourrieres

Partager l'article

19 septembre 2019 - 12h25