Le PS pourrait gouverner avec la N-VA à plusieurs conditions

De son côté, Ecolo a répété qu’une coalition fédérale avec la N-VA est tout simplement impossible.

Le parti socialiste ne ferme plus nécessairement la porte à une discussion au fédéral avec la N-VA si elle peut permettre une augmentation du pouvoir d’achat des citoyens et un renforcement de la protection sociale, a laissé entendre jeudi le président du PS Elio Di Rupo, invité de Matin Première (RTBF). Former un gouvernement fédéral “sans avoir à traiter de questions institutionnelles, cela peut être un autre univers“, a indiqué M. Di Rupo.

“Le PS ne souhaite pas gouverner avec la N-VA”

Durant la campagne électorale, le PS et la N-VA s’étaient lancé des exclusives rendant impossible un gouvernement fédéral avec ces deux formations. Or, PS et N-VA demeurent les premiers partis, les nationalistes au nord du pays, les socialistes au sud. “Je prends acte de la réalité politique à l’issue des élections. Je ne suis pas en train de lancer des exclusives“, a indiqué jeudi M. Di Rupo, renvoyant au travail réalisé par les deux informateurs royaux Didier Reynders et Johan Vande Lanotte. Toutefois, gouverner avec les nationalistes flamands ne constitue pas l’option choisie par les socialistes. “Que ce soit clair: le PS ne souhaite pas gouverner avec la N-VA“, a tweeté Elio Di Rupo.

La N-VA n’a pas souhaité réagir officiellement aux propos du président du PS. “Nous observons la plus grande discrétion en ce qui concerne la formation“, indique-t-on. Une source au coeur de l’appareil du parti précise cependant que les nationalistes n’ont pas changé de position: ils souhaitent mettre en oeuvre une politique de centre-droit, ce qui est impossible avec le PS.

De son côté, Ecolo a répété qu’une coalition fédérale avec la N-VA est tout simplement impossible.

Belga, image Belga

 

Partager l'article

13 juin 2019 - 12h19