Découvrez   

Le projet de rénovation à l’arrêt, le home du CPAS de Ganshoren risque de perdre son agrément

Le projet de rénovation du home du CPAS de Ganshoren se fait attendre depuis 2009. La présidente du CPAS Chantal De Saeger (ProGhansoren) s’est inquiétée de cette situation auprès de nos confrères de La Capitale.

La stagnation du projet met en péril le futur du home. Celui-ci est en effet menacé de perdre son agrément, nécessaire pour la poursuite de la rénovation.

Pour la présidente du CPAS de Ganshoren, interrogée par La Capitale,  le dernier projet architectural développé en 2014 est aujourd’hui dépassé en ce qui concerne les besoins modernes et le taux d’occupation actuelle. “En plus, outre un projet architectural, il faut un plan financier, un cadre du personnel, un projet de vie et bien d’autres choses. Or, rien n’avait été étudié“, indique-t-elle.

Celle-ci a pris contact avec le cabinet d’architectes afin d’amender le projet qui lui a été remis. Si cela ne peut pas se faire, elle envisage la création d’un nouveau projet.

Du côté de l’opposition, cette alternative n’est pas une solution. “Il est incompréhensible que la majorité décide de repartir de zéro et de lancer un master-plan sur l’ensemble du site en prétextant de l’incohérence du projet alors que, d’une part, celui-ci a été élaboré et approuvé par tous les acteurs concernés dont la Cocom et Iriscare, et d’autre part, qu’il y a une réelle urgence, la maison de repos risquant de perdre son agrément”,  rapporte à La Capitale Lara Thommes, conseillère communale PS dans l’opposition.

V.d.T.  – Photo : capture Google Street View

Partager l'article

02 février 2021 - 14h54
Modifié le 02 février 2021 - 14h54