Découvrez   

Le projet de réaménagement de l’Hippodrome de Boitsfort a été révisé

Le projet Drohme est relancé sur le site de l’ancien Hippodrome de Boitsfort.  

Le gouvernement de la Région Bruxelles-Capitale a approuvé jeudi la révision du projet concernant l’ancien Hippodrome de Boitsfort, annonce-t-il dans un communiqué. Bruxelles Environnement reprend la gestion des espaces verts et le développement de l’éducation à la nature. La Société d’Aménagement Urbain, qui coordonne le développement global, va quant à elle poursuivre la restauration des bâtiments historiques.

Depuis 2014, le concessionnaire privé avait dû revoir sa copie sans jamais parvenir à convaincre. Désormais les pouvoirs publics se chargent d’une partie de l’exploitation du site via Bruxelles Environnement qui sera chargé des espaces verts. De quoi garantir un équilibre entre le respect de la nature et les activités récréatives.

> Hippodrome de Boitsfort : la Terrasse O2 se réinvente

Cette décision permet au site de l’Hippodrome de jouer son rôle de porte d’entrée de la forêt de Soignes et de vivre, en tenant compte des remarques exprimées par les riverains, le milieu associatif et les communes”, commentent le ministre-président Rudi Vervoort (PS) et le ministre de l’Environnement, Alain Maron (Ecolo). “L’intérêt général et l’utilité publique du développement de l’ancien Hippodrome de Boitsfort au bénéfice de l’ensemble des Bruxellois.es ont été définitivement confirmés ces derniers mois, pendant la phase de confinement liée à la pandémie de covid-19. De nombreux citoyens ne disposant pas d’un grand logement ou d’un jardin y ont en effet trouvé l’espace nécessaire pour s’aérer, se détendre, faire de l’exercice, se promener, etc.”

Renforcement des infrastructures de loisirs

Outre les travaux de restauration déjà commencés, Bruxelles Environnement sera notamment chargé du développement d’une plaine de jeux, de la Maison de la forêt, d’activités pédagogiques et de la construction d’un belvédère. “Ce redéploiement correspond à nos yeux à l’intérêt du citoyen et des usagers du parc, ainsi qu’au renforcement des infrastructures de loisirs des portes de la forêt de la Région Bruxelles Capitale et ce, à l’avantage du plus grand nombre”, a exprimé Michel Culot, Président du conseil d’administration de Drohme.

L.T 

►Reportage de Camille Tang Quynh, Béatrice Broutout et Thomas Guévart

Partager l'article

09 novembre 2020 - 17h40
Modifié le 09 novembre 2020 - 18h01