Le procès d’une dizaine de présumés anarchistes débute ce lundi matin

Le procès de 12 personnes présentées comme anarchistes débute ce lundi matin devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Elles sont poursuivies pour avoir, entre 2008 et 2014, fait partie d’une association de malfaiteurs responsable de nombreux délits. Le procureur fédéral avait au départ demandé le renvoi de ces personnes devant le tribunal pour participation aux activités d’un groupe terroriste mais la chambre du conseil les avait finalement renvoyées devant le juge du fond pour association de malfaiteurs et notamment fabrication d’armes prohibées.

Le procureur fédéral avait ouvert, en 2008, une instruction pour suspicion d’infractions terroristes commises dans le milieu anarchiste bruxellois. Les délits visés sont liés à des manifestations, notamment contre la construction d’un nouveau centre d’accueil fermé pour les réfugiés à Steenokkerzeel, contre les institutions européennes, contre l’OTAN et contre les expulsions de personnes sans papiers.

En mai et septembre 2013, des perquisitions avaient eu lieu à diverses adresses, notamment à Louvain, Gand et Bruxelles. L’enquête s’était clôturée en 2014. Quatorze personnes avaient été citées devant la chambre du conseil de Bruxelles pour participation aux activités d’un groupe terroriste. Le procureur fédéral avait établi une liste de 150 incidents pour lesquels les prévenus sont responsables, selon lui. La chambre du conseil avait ensuite établi qu’il n’était pas question de terrorisme mais d’association de malfaiteurs. Et elle avait renvoyé 12 des 14 inculpés devant le tribunal correctionnel pour cette prévention ainsi que pour d’autres, notamment tentative d’incendie criminel, rébellion, coups et blessures, fabrication d’armes prohibées et menaces.

Belga – Photo: Eric Lalemand

Partager l'article

29 avril 2019 - 07h47