Le préavis de grève maintenu sur le rail ce samedi après l’échec des négociations

Le syndicat indépendant des cheminots (SIC) a indiqué maintenir le préavis de grève pour le samedi 27 juillet afin de dénoncer un manque de personnel récurrent parmi les accompagnateurs de train.

Cette décision fait suite à l’échec des négociations avec la direction de HR Rail et de la SNCB qui avaient lieu à la mi-journée. “Notre demande est simple: obtenir 15% de congés garantis. Nous espérons encore une réaction de HR Rail et de la SNCB d’ici samedi“, a indiqué le porte-parole du SIC, Pascal Dumont, à la sortie de la réunion.

La SNCB confirme que le trafic ferroviaire risque d’être considérablement perturbé samedi. “Afin de limiter au mieux les inconvénients, la SNCB va élaborer un service alternatif sur base des déclarations du personnel d’accompagnateurs de train concernant leur intention de travailler samedi prochain“, indique la porte-parole de la société de chemins de fer, Elisa Roux. Le SIC estime que les propositions de la direction sont insuffisantes.

Elles ont été soumises aux délégués syndicaux et refusées, explique M. Dumont. Le syndicat exige 15% de congés garantis. “Il faut que ces congés soient accordés et garantis. Ils sont trop souvent refusés, voire annulés en dernière minute“, selon le porte-parole du SIC. “Le dialogue a été constructif, mais nos demandes n’ont pas été respectées.” De son côté, la SNCB dit reconnaitre que la période estivale n’est pas évidente pour ses collaborateurs et s’explique dans un communiqué.

Tout comme de nombreuses autres entreprises, la SNCB continue de fonctionner à plein rendement. Il y a certes moins de navetteurs et donc moins de trains P en heures de pointe mais de nombreux voyageurs comptent sur le train pour se rendre à la Côte, aux festivals ou voyager vers une autre destination touristique. C’est pourquoi l’offre de trains doit être renforcée vers ces destinations. Il n’est dès lors pas toujours évident pour nos accompagnateurs de train de prendre congé pendant les vacances d’été. La SNCB en est consciente et met un encadrement supplémentaire en place pour alléger au mieux l’intensité du travail, tout en continuant de recruter, pour pouvoir octroyer plus de congés et de travail à temps partiel ces prochains mois et lors des prochaines périodes de vacances. La SNCB continuera de concentrer ses efforts dans le recrutement des accompagnateurs de trains aussi ces prochaines années“, indique Elisa Roux.

La SNCB déplore fortement ce blocage du dialogue et appelle les accompagnateurs de train à retirer, malgré tout, leurs intentions de grève pour ce samedi. Le préavis de grève s’étend de 3h00 du matin samedi jusque 3h00 dimanche.

Belga

Partager l'article

23 juillet 2019 - 18h11