Découvrez   

Le personnel des soins de santé bruxellois recevra une prime de 985 euros

Le gouvernement bruxellois a décidé jeudi d’octroyer au personnel du secteur d’aide et de soins bruxellois une prime d’encouragement de 985 euros bruts équivalente à celle accordée au secteur hospitalier fédéral.

Cette prime sera accordée à tous les employés, y compris les étudiants et le personnel intérimaire, repris sur le payroll de l’organisation appartenant au secteur d’aide et de soins bruxellois (public, privé ou associatif). La mesure concerne 17.000 personnes de ce secteur en Commission Communautaire Commune (COCOM) et en Commission Communautaire française (COCOF).

Après une première vague éprouvante de la crise sanitaire, le système de soins de santé a été touché à nouveau de plein fouet ces dernières semaines suite à la propagation du COVID-19. “A l’instar du personnel hospitalier, les travailleurs des secteurs associatifs régionalisés se sont mobilisés sans relâche pour préserver la santé des citoyens et soutenir la population face à la crise. Alors que le gouvernement fédéral a décidé de l’octroi d’une prime au personnel du secteur hospitalier, les efforts du personnel du secteur d’aide et de soins bruxellois doivent également être reconnus, leur engagement et leurs métiers valorisés”, a justifié le gouvernement bruxellois, à l’issue de sa réunion.

Selon le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), la prime de 985 euros brut vient en complément d’autres mesures d’accompagnement et de revalorisation décidées il y a quelques semaines par le gouvernement. Un montant de 23 millions d’euros y sera consacré. Rudi Vervoort a ajouté que la concertation avec les partenaires sociaux va se poursuivre afin de dégager des solutions pour “assurer à la fois la juste revalorisation de ces secteurs, attirer de nouvelles recrues et accroître la qualité des conditions de travail pour l’ensemble des professionnels”.

“C’est grâce à la détermination et à l’abnégation du personnel d’aide et de soins bruxellois qu’il a été possible de limiter les conséquences du virus auprès de la population bruxelloise. Cette prime complémentaire participe à la revalorisation d’un secteur essentiel et dont les conditions de travail ont été particulièrement compliquées ces derniers mois”, a souligné pour sa part la ministre-présidente de la COCOF Barbara Trachte (Ecolo).

Belga – Photo: BX1

Partager l'article

26 novembre 2020 - 15h33
Modifié le 26 novembre 2020 - 15h33