Le chauffeur de la camionnette qui conduisait Mawda a été livré à la Belgique et inculpé de trafic d’êtres humains

Les funérailles de Mawda auront lieu mercredi à Evere

L’Irakien qui était au volant de la camionnette à bord de laquelle la jeune Mawda avait perdu la vie l’an dernier a été livré à la Belgique. Entendu par les enquêteurs, il a été inculpé de trafic d’êtres humains. L’enquête sur l’incident touche à sa fin, selon De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Belang van Limburg.

La fillette kurde avait été mortellement touchée par une balle de la police le 17 mai 2018. Le chauffeur de la fourgonnette s’était alors dissimulé parmi les migrants qui se trouvaient également dans le véhicule et la police avait perdu sa trace. Il avait finalement pu être identifié grâce à de l’ADN sur le volant et le levier de vitesse. Il avait été interpellé en Angleterre en juillet 2018.

Il a été présenté aux juges d’instruction à Mons et à Liège. A Mons, il a été inculpé pour entrave méchante à la circulation et à Liège, il a été inculpé pour trafic d’êtres humains“, a détaillé Eric Van Duyse, porte-parole du parquet fédéral.

Le parquet de Mons mène l’enquête sur la fusillade et le parquet fédéral se charge du volet sur le trafic d’êtres humains. Tant le parquet de Mons que le parquet fédéral ont demandé l’extradition du chauffeur irakien. La procédure a pris plus de temps que prévu, mais l’homme se trouve en Belgique depuis quelques jours, a confirmé le parquet fédéral aux quotidiens. Le parquet de Mons a entendu le suspect, ce qui signifie que l’enquête sur la fusillade est pratiquement bouclée, a indiqué le procureur général montois Ignacio de la Serna à De Standaard.

Belga – Photo: Belga

Partager l'article

24 avril 2019 - 13h21