Découvrez   

La suspension de la taxe sur les hôtels prolongée jusqu’à la fin de l’année

Le Parlement bruxellois a donné vendredi son feu vert à une prolongation, jusqu’à la fin de l’année, de la suspension de la taxe sur les établissements d’hébergement touristique.

Le motif réside dans la prolongation de la crise sanitaire du COVID-19 et de ses effets sur ces établissements durement touchés par la crise économique. Nombre de ces établissements sont menacés de faillite et il n’y a pas lieu d’espérer une amélioration de leur situation financière avant la fin de l’année. En temps normal, cette taxe rapporte chaque année quelque 24 millions d’euros par an dans les caisses de la Région-capitale.

Par ailleurs, interrogée au cours de la séance plénière sur l’état d’avancement du projet d’octroi d’une prime de 3.000 euros pour les bars et cafés contraints de demeurer porte close, la secrétaire d’Etat à la Transition économique, Barbara Trachte (Ecolo), a souligné que la décision de fermer ces établissements avait été prise par la cellule de crise notamment sur foi de l’information selon laquelle 55% des personnes contaminées disent avoir passé un moment dans l’horeca.

De plus, en Flandre, les acteurs locaux ont souligné que le protocole sanitaire dans les cafés n’était pas appliqué. Cette situation a conduit à des mesures plus dures, également à l’étranger, a fait observer la ministre Ecolo.

Belga – Photo: BX1

Partager l'article

16 octobre 2020 - 19h32
Modifié le 16 octobre 2020 - 19h32