Découvrez   

“La situation est grave” : les banques alimentaires s’inquiètent de l’hiver prochain

Les banques alimentaires sont préoccupées par la distribution de nourriture et d’autres produits de première nécessité pour l’hiver à venir. Depuis le début de la crise sanitaire, les grands magasins ont eu peu d’excédents.

Entre-temps, le nombre de personnes faisant appel à l’aide alimentaire a également augmenté de façon spectaculaire. “Nous n’avons jamais vu une telle hausse en un an“, déclare jeudi Jozef Mottar, administrateur délégué des banques alimentaires. “La situation est extrêmement grave.”

La crise a provoqué la plus forte augmentation du nombre de personnes dans le besoin que les banques alimentaires aient jamais connue. “Depuis la création des banques alimentaires, au milieu des années 1980, nous n’avons jamais atteint ces chiffres“, dit Jozef Mottar. “Au niveau national, on parle de 15%, soit 20.000 personnes par mois.” Alors que le nombre d’excédents avait diminué d’environ 30%. “Au cours de la dernière période, de mars à maintenant, nous avons pu répondre assez bien à la demande accrue car nous avons pu acheter des denrées alimentaires très exceptionnelles grâce aux fonds fournis par le gouvernement, les entreprises et les particuliers“, explique Jozef Mottar. “Cela nous a permis de compléter notre gamme de produits.”

Un pic attendu pour l’automne

La Fédération belge des banques alimentaires indique que depuis le début de l’année et jusqu’à la fin du mois d’août, un tiers de nourriture en plus a été distribué par rapport à la même période l’année dernière. “Alors que la crise sociale se poursuit, les stocks commencent à diminuer.”

Les banques alimentaires se préparent à un pic important cet automne. Même en temps normal, l’hiver est traditionnellement une période chargée. Alors qu’en 2019, un chiffre record était déjà atteint avec 170.000 personnes faisant appel à l’aide alimentaire chaque mois, la Fédération belge des banques alimentaires craint de se retrouver avec un chiffre bien plus élevé en 2020. Au mois de juin, par exemple, 195.000 personnes dans le besoin ont déjà été aidées. “Malheureusement, depuis septembre, nous avons constaté une forte baisse de nos stocks, ce qui pourrait nous empêcher de répondre à la demande au cours de la prochaine période hivernale“, explique Jozef Mottar.

Les neuf banques alimentaires peuvent compter sur 327 bénévoles qui, avec les milliers de bénévoles des 618 associations locales membres, distribuent de la nourriture à 168.476 bénéficiaires.

Belga (Photo : Arch. Bx1)

Partager l'article

08 octobre 2020 - 14h44
Modifié le 08 octobre 2020 - 14h44